Recherche Kunena

Mot-clé

Nouvelle course de Ski-Alp en Valais Mars 2015

  • Messages : 10930
  • Remerciements reçus 1092
il y a 9 ans 4 mois #114849 par jfd_
Pour les locaux , info reçue ce jour :


Patrouille des Aiguilles-Rouge – 22.03.2015

La course de ski alpinisme, la patrouille des aiguilles-rouges, 1ère édition, a pour ambition d’offrir un cadre magnifique de compétition sportive dans le haut du Val d’Hérens. Relié Arolla à Evolène, en passant par le col de la Cassorte, le glacier des Aiguilles-Rouges, la Pointe de Darbonnaire, le glacier de la Vouasson, et finir en beauté sur le Pic d’Arzinol sur le grand parcours, tel est le programme qui vous attend.


L’organisation vous propose :

- 2 parcours, +2300m, +3000m comprenant
- 2 portages et un secteur encordement
- Parking gratuit à Evolène et transport gratuit sur Arolla le samedi soir, et le dimanche matin
- Offre d’hébergement dans la région avec une réduction de prix très attractive pour les coureurs
- Arrivée au milieu du village d’Evolène, animations
- Sécurité assurée par les guides de la Région

Dans cet esprit de montagne, l’inscription pour les guides de montage est gratuite. Inscription possible dès le 11 octobre 2014 à 18h

Site de la course : Patrouille des Aiguilles Rouges

Le parcours :


Et le profil :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1814
  • Remerciements reçus 82
il y a 9 ans 4 mois #114877 par Eric
Merci JF,
Ca m'a l'air bien et bien plus sympa que la PDG

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 650
  • Remerciements reçus 193
il y a 9 ans 4 mois - il y a 9 ans 4 mois #114882 par Cricridamour
Parcours sympa, je connais bien le coin :good: Descente encordé du glacier de Vouasson...

Contrairement à la Pdg, inscription dans l'ordre d'arrivée: ça a le mérite d'être clair! Et sans parler du tarif...


MAIS c'est le même week-end que l'Ultracks de Zermatt!! :( :icon_ohwell :pafmur:
Dernière édition: il y a 9 ans 4 mois par Cricridamour.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 10930
  • Remerciements reçus 1092
il y a 9 ans 4 mois #114884 par jfd_
Bah, facile : Le samedi, Zermatt, le dimanche Arolla/Evolène :whistle:

Heureusement que je suis loin moi :petard:


Merci JF,
Ca m'a l'air bien et bien plus sympa que la PDG

Bah, cela ne semble pas être le même objectif non plus. Ni le même degré d'engagement (je pense à la PdG grand parcours)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 650
  • Remerciements reçus 193
il y a 9 ans 4 mois #114886 par Cricridamour
Et encore un grand merci à Jean-François: alors que je viens de terminer ma saison de VTT, et que je recommence à peine la course à pied et le trail, voilà que me viennent déjà des envies de SKI :good:

Du coup, je passe ma soirée à mater des choses de ce genre: un bon souvenir du 6 avril.



Sympa, le point de vue qu'à le cameraman. Vers 1:00, on nous apperçoit bouchonné derrière la dame en jaune.

Comment je vais tenir jusqu'à l'arrivée de la neige? MERCI JFD!! :petard: ;-)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 10930
  • Remerciements reçus 1092
il y a 9 ans 4 mois #114922 par jfd_
A ton service :petard: :petard:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 924
  • Remerciements reçus 19
il y a 9 ans 4 mois #114943 par Guyrando
Voilà quelques images du Col de la Cassorte en 2012



L'approche et le col côté Arolla



Le portage final



La descente côté col des Ignes



Vue d'ensemble



Mon pote Jacques dans la superbe descente
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Cricridamour

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 298
  • Remerciements reçus 3
il y a 9 ans 4 mois #114945 par Dominique C
Toutes ces images et la vidéo donnent carrément envie...vivement de tester mes nouveaux joujoux !
Dominique

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 650
  • Remerciements reçus 193
il y a 9 ans 4 mois #114984 par Cricridamour

Bah, facile : Le samedi, Zermatt, le dimanche Arolla/Evolène :whistle:


Hé hé hé..... :yaisse:

Et MERCI à Guyrando AUSSI!! :petard: :petard:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 10930
  • Remerciements reçus 1092
il y a 8 ans 11 mois #119845 par jfd_
Alors, finalement, des partants?

En même temps, trop tard pour que Cricri réponde s'il est déjà à Zermatt...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 650
  • Remerciements reçus 193
il y a 8 ans 10 mois - il y a 6 ans 11 mois #119990 par Cricridamour
Voici venu le moment de pondre un p’tit compte-rendu de course(s), avec le secret espoir de faire sauter le serveur . Mais désolé, ce n’est pas encore du vélo.

L’enchainement de 2 courses en 2 jours ?

L’Ultracks de Zermatt 2ème édition et la première Patrouille des Aiguilles Rouges Arolla-Evolène sont 2 épreuves de ski-alpinisme par équipes de 2. Ok jusque-là, c’est du classique. Mais dont la majeure partie des parcours se situe au-dessus de 3000 m, avec même un top à plus de 4000 à l’Ultracks. Le propre de ces deux courses, ce sont aussi tous ces passages sur glaciers, avec de longues descentes encordés. Et 3000m d+ pour les grands parcours. Le tout dans des cadres magnifiques. Bref, du beau, du haut, du technique, du costaud quoi. Et là, il n’y a plus beaucoup de courses qui présentent ces caractéristiques.

Bref, 2 beaux et intéressants parcours, avec des organisations ambitionnant clairement de faire de l’ombre à la célèbre Patrouille des Glaciers. L’Ultracks est organisée par une société privée de Genève, tandis que l’autre est une émanation des milieux touristiques du Val d’Hérens.

Mais alors, quelle idée de placer ces 2 courses géographiquement très voisines sur le même week-end ! Bravo les organisateurs, qui vont donc se cannibaliser mutuellement. Ça ne marche pas, le téléphone ou les e-mails entre Evolène et Genève ? :pafmur:

Mais après tout, pourquoi pas ? En octobre, nous avions donc sérieusement envisagé l’enchainement Ultracks 2K (moyen parcours, 2000 m d+) le samedi et le petit parcours de la Patrouille des Aiguilles Rouges (2300 m d+) le dimanche. Quitte à rester très « en dedans » le samedi pour économiser nos forces, et en visant juste les barrières horaires.

Nous en étions donc à calculer pour voir si cet enchainement était faisable du point de vue de la logistique. Et patatras, l’Ultracks décide (après l’ouverture des inscriptions) de chambouler complétement ses parcours. Adieu glaciers et passages à plus de 4000 m, adieu Breithorn et Schwarztor, bonjour le secteur du Rothorn avec les télécabines et télésièges de son domaine skiable. Bof, c’est là que nous nous entrainons quand les conditions sont mauvaises ailleurs. Nous n’allons donc pas payer (cher) pour ça.

Bref, pas d’Ultracks pour nous.

La Patrouille des Aiguilles Rouges

Et donc nous voilà à Arolla, le samedi soir. Mon coéquipier du jour, c’est en fait une coéquipière, Anne-Laure. Donc une Dame avec un Senior 3, c’est pourquoi nous serons classés en Senior 2 : encore une terrible injustice de plus dans ce bas-monde pourtant déjà bien servi. ;-)

Mais bon, de toute façon, le classement, et même le chrono, on s’en balance, l’important, c’est de vivre cette expérience de la montagne à deux. D’ailleurs nous avons prévu d’emporter chacun un appareil photo (En fait, moi, c’est surtout pour faire plaisir à Guyrando :P )

Prévisions météo : franchement pas terrible. Il neige à gros flocons. Je téléphone à 2 copains aussi inscrits à la course. Le Vieux Sage pense que la course sera certainement annulée, Nono la Bombe me soutient que ce n’est pas parce qu’il neigeote un peu (sic) que la course n’aura pas lieu. Quant à moi, je pense que si l’épreuve a lieu, ce sera sur un parcours de remplacement sur les pistes de ski d’Arolla.

J’essaie de dormir un peu, mais pas moyen. L’activité nocturne favorite de quelques-uns dans la vallée, c’est visiblement les concours de drift au volant de leur Subaru… ainsi que le claquage de portières. :evil:

3h30, le réveil : oh punaise de punaise.

L’hiver n’a pas dit son dernier mot, il est tombé 20 cm de neige fraiche. La course a-t-elle lieu ? Coup d’œil sur le i-machin d’Anne-Laure: pas de niouzes de l’organisateur, ni sur le site internet, ni par e-mail, ni par SMS, et quant à Fessbouque, elle n’y a pas de compte, et moi non plus.

Petit déjeuner, équipement, et nous voilà au dépôt des sacs d’affaires personnelles. Pas de nouvelles, bonnes nouvelles ? Ce que raconte le speaker est incompréhensible de là où nous sommes.
Nous passons le contrôle technique, et nous plaçons dans l’aire de départ.





Départ dans 1 minute. Je commence enfin à distinguer ce que raconte le speaker. Il parle de 2 montées, 1000 et 600 m d+, sur les pistes de ski. Le parcours est donc modifié. Heureux de l’apprendre ! Et quid du matériel de glacier ? Une concurrente me dit que tout ça n’est plus requis. Heureux de l’apprendre bis !

Nous qui avons dormi à Arolla, contrairement aux gens qui ont sont montés en bus d’Evolène ce matin, nous n’avons été à aucun moment prévenu, ni par oral, ni par affichage, ni par voie électronique.

Tcheu, « un peu » énervé, le Grand ! :angry:
Alors, qu’est-ce qu’on fait ? Il reste dix secondes avant le départ, je décide d’alléger drastiquement notre équipement. Démontage des piolets, et vidage de mon sac, un vrai puzzle : 10 mètres de la corde déjà attachée à mon baudrier dans le haut du sac, veste et autres bricoles au milieu et les 20 derniers mètres de corde au fond. Donc tout déballer en vitesse, remballer dare-dare et au mieux pour ne pas avoir la sonde et la pelle contre le dos, tcheu de tcheu de nondetcheu de nondetcheu, assez contrarié, le Cricri ! :evil:

Je retourne au pas de course vers la tente du contrôle technique et pose tout ce bazar dans un coin, en espérant le retrouver après la course. Et si non, mais mon pauvre ami, sawachier des braises tu vas voir comment t’imagines même pas ! :angry:

Bien entendu, pendant ce temps, la course est partie sans moi. Mais qu’est que je suis venu faire dans cette galère ! Bon, j’étais venu dans l’optique de faire une course technique dans un cadre très alpin, je change mon approche : ce sera donc 2 montées à coin sur piste pour exploser les poumons. Et dire qu’on s’était super bien préparé pour les descentes avec la corde.

Retour dans l’aire de départ au pas de course, je chausse enfin mes skis, et après cet échauffement qui m’a vraiment chauffé, surtout sous le casque, je me lance à la poursuite du peloton. Calme-toi, fais pas le fou, part pas trop vite mon petit Cricri, c’est raide d’entrée et il y a quand même parait-il 1600 m d+.

Je rejoins ma coéquipière, nous crochons l’élastique d’entraide. Et je commence à tirer. Nous rejoignons la queue du peloton et entreprenons de remonter.

Je n’ai plus mon baudrier, aussi l’élastique est-il croché à l’arrière de mon sac. Ça me tire sur les épaules, et au bout d’un moment, ça me prend dans le dos : phoque, ça ne va pas aller comme ça. Je m’arrête, et comme je suis malgré les apparences très malin (et très modeste), je sors la sangle que j’avais gardée au cas-où dans mon sac. Et me l’attache autour des hanches. Et y croche l’élastique. Puis MOTEUR ! Aaahhhh ! Ça va nettement mieux, je peux envoyer les watts. YES, Cricri, c’est le pro de l’impro! Vive lui, c’est-à-dire moi (faut suivre, au fond de la classe !)




La forme pourrait être meilleure mais ça ne va visiblement pas si mal. Nous remontons encore quelques concurrents du petit parcours, mais de moins en moins. Depuis les faux-plats avant le dernier raidard, je peux presque apercevoir la tête de la course.

Sommet, vers l’arrivée du téléski des Fontanesses. Bien montés, je suis assez content.

Déphoquage express, et descente par la piste noire. Avec 20 à 30 cm de poudreuse, le pied, surtout avec mes nouveaux skis au profil légèrement rocker. :good:
Beaucoup de monde nous double, car nous avons clairement donné la priorité à la sécurité. Alors aujourd’hui, je soigne mes virages, au contraire de certains qui lignent de haut en bas, les barbares : une si belle neige ! :pafmur: Je profite aussi de prendre quelques photos.




Passage plus étroit dans un champ de bosses, et voilà la zone de rephoquage.




Re-élastique et gaz pour 600 m d+.

Je suis bien moins saignant que pendant le première montée. Nous ne doublons plus personne, bien au contraire.
Les cracks du grand parcours sont partis 30 minutes après nous, et font les mêmes boucles. Et ils commencent à nous doubler.

A un moment, quelqu’un de plus rapide me lance « Hé mais adjeueueu le Long ! » C’est le Gamin, ex-coéquipier de toute la saison 2012. J’en ai dressé un portrait ici www.vo2cycling.fr/forum/ski-de-montagne-ski-alpi...quipe-de-3-maya-2012

Sacré Gamin, il ne changera jamais. Toujours le sourire. Et toujours le clapet ouvert, même pendu à l’élastique derrière son coéquipier. Et blablabla, et blablabla. Du coup, j’ai l’impression que ça énerve un peu le gars qui le tire, et qu’il accélère pour que derrière le Gamin se la coince enfin.
J’en rigole intérieurement, et ne peux m’empêcher de penser :

:lunettes:
-Tu vois, mon gars, le monde se divise en deux catégories : ceux qui papotent de choses et d’autres, et ceux qui tirent. Toi, tu tires. :lunettes:

En fait, c’est comme l’a dit un grand philosophe, ici :



(Note de l’auteur : faudrait que j’arrête de sniffer la colle à moquette, car que vient faire Blondin sur une course de ski-alpinisme ?)
(Réponse de l’auteur à lui-même : c’est vrai, et moi, de toute façon, je préfère Benedicto Pacifico Juan Maria Ramirez, dit Tuco)

Bon, revenons à nos moutons. (C’est une image, y pas de moutons, hein…)

Je perds le Gamin de vue. Et nous retrouvons le silence de la montagne.

Dernier raidard, interminable, là je commence carrément à coincer. Et à l’autre bout de l’élastique, visiblement Anne-Laure aussi. Dur dur.

Depuis un moment, nous nous tirons la bourre avec une autre équipe mixte. Dont 50% de l’équipe n’a pas l’air au mieux, mais qui peut compter via l’élastique sur la traction de l’autre 50%. Ils finiront quand même juste devant nous (mais c’est des p’tits jeunes, hein… ;-) )

Peu avant le sommet, vers le téléski, pas mal de monde.

Un spectateur ou un bénévole en rouge m’encourage très bruyamment.

-Hé Cricri, c’est bien, allez, vas-y Cricri.

(Cher lecteur, tu peux constater que je suis vraiment plus connu que le Pape dans le coin. À moins que le prénom imprimé sur le dossard… ?)

-Ouais ouais, merci, mais je suis cuit, là.

-Mais non, tu arrives encore à tirer, croche, Cricri, tu vas y arriver, allez, allez, allez, gaz !

Sur plus de 20 secondes il m’accompagne à grands coups de tapes viriles sur l’épaule. Ben merci à toi, ça aide, vraiment.

Re-sommet




Re-déphoquage, et la même descente.

Je m’arrête pour une photo, et là un autre bénévole court vers moi et se propose de nous prendre en photo tous les deux. Car à notre niveau, nous ne sommes pas à 2 minutes près. Ben ça, c’est pas faux !




Vraiment sympa, et très bavard : voilà qu’il commence à nous raconter ses péripéties à la Patrouille des Glaciers lorsqu’il était jeune. Visiblement tout content de causer à quelqu’un, car les autres concurrents passent comme des bombes.





Bon, il est bien gentil et sympathique, mais nous avons quand même une course à finir, et nous sommes en train de prendre froid. Nous poursuivons la descente, et je me sens réconcilié avec cette course, grâce à ces bénévoles. A quand une médaille pour ces bénévoles inconnus ? :good:

Et voilà l’arrivée. Content, car malgré la météo, même si le parcours n’était pas tellement folichon, l’organisateur nous a quand même permis de nous défouler.

Je récupère sans encombre corde etc. Et veut aller récupérer les sacs d’effets personnels secs. Et bien non, petit couac de l’organisateur, qui les a transportés à Evolène comme prévu initialement. Mince, mais nous, nous sommes à Arolla, et sommes trempés. :(

A Evolène, plus tard, salle de sport. Enfin, enfiler du sec, et aller récupérer le prix souvenir. C’est un panier avec des produits du terroir, certains pas diététiques du tout, mais tellement goûteux ! Et distribués par une équipe aussi souriante que sympathique (et féminine).

Bilan de cette première édition : Quelques lacunes de communication et d’organisation, mais la météo n’a pas aidé. Mais bonne ambiance. Nous reviendrons, sur le parcours originel prévu.

Bravo au Vieux Sage, à Nono la Bombe et aux coéquipiers respectifs pour leur top 4. Ça envoie encore, les p’tits vieux ! :good: :pafmur:

Merci à ma coéquipière Anne-Laure.

Merci à l’organisateur d’avoir fait partir une course malgré tout.

Et un grand merci aux bénévoles et spectateurs.

A+
Cricri

PS plus de photos ici
christophequibouge.wordpress.com/2015/02/21/integrale-du-rogneux-2015/
Dernière édition: il y a 6 ans 11 mois par Cricridamour.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jfd_, Eric, Christoph3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 821
  • Remerciements reçus 145
il y a 8 ans 10 mois #120002 par Lafoy
J adore
pourrais tu faire une course tous les we svp, histoire de nous mettre de bonne humeur à chacune de tes lectures

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 10930
  • Remerciements reçus 1092
il y a 8 ans 10 mois #120005 par jfd_

avec le secret espoir de faire sauter le serveur .

C'est raté :petard: :petard:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 924
  • Remerciements reçus 19
il y a 8 ans 10 mois #120006 par Guyrando
Merci Cricri ! :cheer: :cheer:

Je vais demander aux organisateurs qu'ils te déduisent quelques minutes pour le reportage photos !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.129 secondes
Propulsé par Kunena