Recherche Kunena

Mot-clé

De ce qu'est devenu l'alpinisme...

  • Messages : 2997
  • Remerciements reçus 457
il y a 6 ans 9 mois #139178 par Circus
J'ai pas envie de rentrer dans une polémique stérile, y a déjà 10 pages sur les forums de grimpe et dans les magazines spécialisés. Pas sûr de plus que ça intéresse les membres du forum par ailleurs... Mais en cette période de fake news et autres faits alternatifs, il me semble que lorsque les principes de l'administration de la preuve ne sont pas respectés (ni photo, ni trace gps, ni témoignage visuel d'un tiers) et que lorsque l'ensemble des spécialistes et des témoins penchent pour une version, on ne peut quand même pas qualifier leur position de "point de vue personnel". Un peu comme le réchauffement climatique ou pour l'affaire Puerto :-D :-D

Alors, oui, il reste une petite possibilité qu'il n'ait pas menti sur l'Annapurna et le Shishapangma. Mais bon, ce n'est pas tout à fait un point de vue personnel.

Au cas où des gens seraient intéressés par la question :
www.widermag.com/news-alpinisme-ueli-steck-il-menti-ascensions-himalaya

ps : personnellement, peu m'importe qu'il ait menti ou non, je n'ai strictement aucun intérêt par rapport à lui. Une étude attentive des éléments du débat me font simplement penser comme la très grande majorité des spécialistes.

Dans tous les cas, sa mort est bien triste pour lui et douloureuse pour sa famille.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 734
  • Remerciements reçus 136
il y a 6 ans 9 mois #139181 par IceMole
Réponse de IceMole sur le sujet De ce qu'est devenu l'alpinisme...
Merci Circus pour ce lien très intéressant. Certains éléments sont en effet troublants ...
Cela dit, s'il n'a peut être pas réalisé ces deux ascensions monstrueuses, d'autres de ses records imposent un certain respect sur ses capacités physiques et sa force mentale dans son aptitude à prendre des risques et s'approcher de plus en plus de la mort quasi inéluctable.
Pour le reste, je te rejoins : l'alpinisme doit revenir à mon avis à son origine, et ne plus poursuivre sa dérive rapide vers le sport spectacle et la performance exceptionnelle, même si dans un sens, cela répond à une évolution de la société actuelle.
Avant, le simple fait de parvenir en haut, d'aller au bout, était un accomplissement. Dorénavant, c'est le faire en moins de X heures ou jours qui l'est. La société est devenue avide de critères "classants" ou "démarquants", qui au delà du patriotisme originel est maintenant une affaire d'ego.
Même si on pourrait se poser la question de la comparaison/transposition des motivations au sein des différentes époques ...

Soutiens le Coq du XV, du Hockey / Roller Hockey et du Hand.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 10933
  • Remerciements reçus 1094
il y a 6 ans 9 mois #139188 par jfd_
Réponse de jfd_ sur le sujet De ce qu'est devenu l'alpinisme...
Cela ne fait pas de mal de rêver mais à mon sens et sans vouloir être trop terre à terre, imaginer qu'un sport, n'importe lequel, qui a "trempé un peu le doigt dans le pot de confiture de l'argent" va faire machine arrière reste pour moi en 2017 un vœu pieu. Justement parce que comme tu le soulignes, c'est l'ensemble de la société qui évolue vers ce genre de chose là, société qui en redemande sans pour cela savoir évaluer ce que cela implique.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4668
  • Remerciements reçus 153
il y a 6 ans 9 mois #139190 par Gawain
Réponse de Gawain sur le sujet De ce qu'est devenu l'alpinisme...

J'ai pas envie de rentrer dans une polémique stérile.


Pourtant...
Je crée un sujet séparé puisque le fil a dévié et que l'initial était dédié aux réactions à la mort d'Ueli Steck.

Pour ma part, je me tiendrai en effet bien loin de ce débat que je n'ai absolument ni souhaité ni provoqué.

\\\\\\\"When I see an adult on a bicycle, I do not despair for the future of the human race.\\\\\\\"
H. G. Wells

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2997
  • Remerciements reçus 457
il y a 6 ans 9 mois #139200 par Circus
Réponse de Circus sur le sujet De ce qu'est devenu l'alpinisme...
Salut Gawain,

Je me suis mal exprimé et tu m'as mal compris, ce qui fait beaucoup d'incompréhension.
Ce n'est pas sur les ascensions de Steck que je voulais polémiquer mais sur l'idée que ce que je disais n'était qu'un avis personnel.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6395
  • Remerciements reçus 1390
il y a 6 ans 9 mois #139201 par gillesF78
Personnellement, le fait de détester la criticité de la sécurité (pour soi et le groupe) m'a fait renoncer à l'alpinisme, au ski de randonnée, etc. Dans ces sports, il faut être prudent, savoir négocier avec le groupe pour prendre des risques. Je déteste l'idée de me retrouver dans un groupe de skieurs ou d'alpinistes qui se retrouve à faire le choix entre :
- traverser une plaque de neige "instable" pour rentrer avant la nuit / la tempête,
- faire demi-tour et rentrer dans la tempête / la nuit

Les personnes qui savent gérer ces situations sont admirables, mais pas infaillibles non plus. Dans ce contexte, la recherche de la performance est une folie humaine.

Région Grenobloise, GillesF78

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4668
  • Remerciements reçus 153
il y a 6 ans 9 mois #139202 par Gawain
Réponse de Gawain sur le sujet De ce qu'est devenu l'alpinisme...

Salut Gawain,

Je me suis mal exprimé et tu m'as mal compris, ce qui fait beaucoup d'incompréhension.
Ce n'est pas sur les ascensions de Steck que je voulais polémiquer mais sur l'idée que ce que je disais n'était qu'un avis personnel.


Hello,

Pas de souci. Les interventions après toi nécessitaient de toutes les façons la création d'un sujet dédié pour ne pas tout mélanger. Interventions sur lesquelles je veux bien réagir par contre.

Avant, le simple fait de parvenir en haut, d'aller au bout, était un accomplissement. Dorénavant, c'est le faire en moins de X heures ou jours qui l'est. La société est devenue avide de critères "classants" ou "démarquants", qui au delà du patriotisme originel est maintenant une affaire d'ego.


C'est juste, mais aller en haut ne suffit plus. A une époque, le sommet en lui même était une nouveauté, un exploit. Ce n'est plus le cas. On peut donc choisir la vitesse, les enchainements inédits, les défis qui sont de véritables périples. Je ne suis pas certain que cela soit le fait uniquement des demandes des sponsors ou d'un besoin de reconnaissance du public. Ces alpinistes de haut niveau cherchent par nature à innover, à faire ce qui n'a jamais été fait. Ueli Steck avait choisi un créneau très spectaculaire. D'autres choisissent d'autres démarches. Lionel Daudet par exemple. A mon sens la satisfaction personnelle joue plus pour eux que tout le reste.

\\\\\\\"When I see an adult on a bicycle, I do not despair for the future of the human race.\\\\\\\"
H. G. Wells

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 10993
  • Remerciements reçus 1098
il y a 6 ans 9 mois #139210 par albator83

Personnellement, le fait de détester la criticité de la sécurité (pour soi et le groupe) m'a fait renoncer à l'alpinisme, au ski de randonnée, etc. Dans ces sports, il faut être prudent, savoir négocier avec le groupe pour prendre des risques. Je déteste l'idée de me retrouver dans un groupe de skieurs ou d'alpinistes qui se retrouve à faire le choix entre :
- traverser une plaque de neige "instable" pour rentrer avant la nuit / la tempête,
- faire demi-tour et rentrer dans la tempête / la nuit

Les personnes qui savent gérer ces situations sont admirables, mais pas infaillibles non plus. Dans ce contexte, la recherche de la performance est une folie humaine.


Tout pareil, c'est ce qui me fait pratiquer le ski de fond... Trop novice pour prendre une telle décision en solitaire (ce qui -à la base- est pas terrible dans toute pratique sportive), ou faire confiance à un tiers/groupe pour décider à ma place.
La recherche de la performance en ski-alpi non sécurisé (je considère PdG ou Pierra Menta comme sécurisées, même si le risque zéro n'existe jamais) me semble une hérésie.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2997
  • Remerciements reçus 457
il y a 6 ans 9 mois - il y a 6 ans 9 mois #139211 par Circus
Réponse de Circus sur le sujet De ce qu'est devenu l'alpinisme...
Par souci d'objectivité, j'ai réussi à retrouver l'article favorable à Steck :
www.letemps.ch/societe/2014/03/27/ueli-steck-piolet-or-discorde

Je le cherchais à une date plus récente, et je n'arrivais donc pas à y mettre la main dessus...

Pour continuer le débat sur la performance en montagne, pour moi c'est comme le cyclisme. Le but est toujours de faire mieux par rapport à ce dont je suis capable. Et comme dans le cyclisme, ça reste dans l'absolu à un niveau très très moyen !! :P :P Je n'ai jamais grimpé qu'à deux, en dehors de 2/3 solos dans des voies AD+ où j'avais l'impression d'y rencontrer moins de plaisir que lorsque je grimpe avec Pascal, mon compagnon de cordée depuis 20 ans, je n'en ai jamais refait. Pour les prises de décision, on se connaît très bien, je le laisse faire en neige/glace car il maîtrise mieux les paramètres que moi. Et c'est l'inverse en rocher, surtout en terrain douteux, où pour une raison que j'ignore je me débrouille assez bien.
Dernière édition: il y a 6 ans 9 mois par Circus.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.095 secondes
Propulsé par Kunena