Recherche Kunena

Mot-clé

entrainement pendant les grosses chaleurs

  • Messages : 9041
  • Remerciements reçus 259
il y a 10 ans 9 mois #98811 par phil
Selon sport & vie, s'entrainer pendant les fortes chaleurs et au moins dix jours de suite serait aussi bénéfique que de séjourner en altitude




:wonder: :icon_ohwell

je vois bien quelques personnes aller rouler et se faire plus de mal que de bien à la lecture de cet article

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2849
  • Remerciements reçus 70
il y a 10 ans 9 mois #98814 par Seb-@.
Pas lu l'article, mais j'aime bien le chaud. Je ne sais pas s'il est bénéfique de s'entraîner par temps chaud, mais en tout cas je suis plus rapide dans ces conditions. Je suis plus nerveux sur les accélérations et je pense développer plus de puissance sur les efforts maximaux.

Rien que ce soir, sur un parcours de référence ultra court (~20 min) mais avec des accélérations-freinages et des montées-descentes, malgré la fatigue et des sensations de merde (je pèse mes mots) probablement imputables pour bonne part à 3 kg de trop, je termine ma boucle à 5 sec de mon meilleur temps. Alors que je ne cherchais pas à l'améliorer. Ca c'est pour l'aspect "explosivité", qui est essentielle sur ce type de sorties.

Je crois qu'en athlé, c'est assez semblable. Les meilleurs chronos en sprint sont obtenus par temps chaud.

Pour les sorties longues, j'ai plus de facilité - musculairement parlant - à rouler longtemps quand il fait chaud (>25-28°C) que quand il fait froid (<15°C) et la température ne commence à me poser pbm à ce niveau qu'au-delà de 35°C. Cela, ç'aurait plutôt tendance à aller à l'encontre de ce que l'on voit en athlé sur les épreuves d'endurance :wonder:

Phil, que dit l'article ? Que la température aide à solliciter plus fortement les muscles et que la limite est alors davantage cardio que musculaire ? Ce qui permettrait de travailler à haute intensité plus longtemps. J'me goure ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 117
  • Remerciements reçus 2
il y a 10 ans 9 mois #98841 par abo
L'air chaud est moins dense, la pénétration est meilleure, une des composantes du gain en temps, mais en quelle proportion???

Par chez moi en ce moment, au dela de 1h45, je commence à souffrir. Mal de tete surtout.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • skippy
  • Portrait de skippy
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 10 ans 9 mois #98846 par skippy
Réponse de skippy sur le sujet Re: entrainement pendant les grosses chaleurs
T'es bizarrement fait Seb !!!

En sport d'endurance "lente" style CAP c'est entre 10°c et 15°c !

Pour le vélo de route avec une vitesse moyenne plus élevée (donc refroidissement pas convexion) entre 15°c et 20°c !

Pour les efforts courts (style sprint), saut à la perche 22°c 23°c !

Ivan

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7187
  • Remerciements reçus 352
il y a 10 ans 9 mois #98851 par Charly42
je ne crains pas le froid, j'aime la chaleur, mais la, cela commence a plomber pas mal.... pour moi les performances sens ressentent...

à bloc!!!

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2849
  • Remerciements reçus 70
il y a 10 ans 9 mois #98861 par Seb-@.

T'es bizarrement fait Seb !!!

En sport d'endurance "lente" style CAP c'est entre 10°c et 15°c !

Pour le vélo de route avec une vitesse moyenne plus élevée (donc refroidissement pas convexion) entre 15°c et 20°c !

Pour les efforts courts (style sprint), saut à la perche 22°c 23°c !

Ivan


Bizarre, oui sans nul doute :lol: Franchement, si je fais du vélo à 15°, je n'avance pas. C'est une horreur absolue. Pour les efforts courts explosifs, la température ne me dérange pas. Il n'y qu'au-delà de 2h que mon rythme diminue franchement (sûrement parce que je roule à l'eau, sans apport énergétique), mais à la rigueur c'est pire quand il fait froid. Sur 1h30 par exemple, je préfère une température supérieure à 30-32°C à une température inférieure à 13-15°C.

Que dit l'article pour expliquer l'intérêt d'un entraînement par temps chaud ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9041
  • Remerciements reçus 259
il y a 10 ans 9 mois #98864 par phil

Phil, que dit l'article ? Que la température aide à solliciter plus fortement les muscles et que la limite est alors davantage cardio que musculaire ? Ce qui permettrait de travailler à haute intensité plus longtemps. J'me goure ?


Alors il apparait que suite a une phase dàdapation de 7 a 10 jours en faisant des exercices, a "faibles" intensité (sous des t° de 35° ) max 60% de VO2 max et a raison de 40 a 70 mn chaque jour, on constate une amelioration de la VO2 max (+8% a 41°)

On note aussi une baisse de dusodium dans la sueur (le corps s'adapte)

Le corps peoduiraient plus de sang, ce dernier serait plus fuide et circuleraient mieux.

Une tente ou chambre a chaleur existerait deja.

Voila un résumé des plus brefs.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2849
  • Remerciements reçus 70
il y a 10 ans 9 mois #98865 par Seb-@.
Le corps humain est génial, quand même !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 842
  • Remerciements reçus 166
il y a 10 ans 9 mois #98868 par Lafoy
Oui je l avais remarqué les premiers entraînements pour moi c est cata puis ça revient doucement a la normale
Mais pour moi il faut facile 8 a 10 entraînement ( souvent en vacances= fin de vacances) pour être bien

Et bizarrement j aime m entraîner quand il fait chaud mais mes meilleurs résultats sportif c est dans des conditions épouvantables
Style Transjurassienne par -20° et vent du nord ou cyclosportive par 7° sous la pluie

Enfin maintenant en vélo je prends plus le depart :icon_tongue

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 786
  • Remerciements reçus 19
il y a 10 ans 9 mois #98872 par icare
Je pense que ça dépend des organismes et des "thermostats" personnels ! En ce qui me concerne j'ai toujours chaud, plus je mange et plus j'ai chaud, par contre je ne grossis pas (ou peu avec l'âge...) du fait des cycles futiles (de mémoire : la nourriture est assimilée et transformée en chaleur corporel et pas en énergie musculaire ni en cellules de graisse [lypocytes ?]). Bref, je me sens plus performant dans le froid et le frais et à l'inverse les fortes chaleur me plombent !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 313
  • Remerciements reçus 5
il y a 10 ans 9 mois #98908 par macduc
Nous avions hier dans l'agenda une grosse sortie VTT D+2200 pour 75km ben tellement chaud que j'ai dû me taper une insolation ou un coup de chaleur !? :sick: failli me sentir très mal heureusement de l'ombre et une fontaine.. nous avons dû raccourcir de D+500 voilou, tout 4a pour dire que la gestion de la chaleur ben moi, c'est la daube.. je préfère le frais.. chacun est bien fait différemment. ;-)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1009
  • Remerciements reçus 153
il y a 6 ans 11 mois #140427 par david38
Bonjour,

Les premières grosses chaleurs sont arrivées et vont, semble-t'il, durer plusieurs jours. Comment faites-vous pour vous y habituer? Quelles modifications apportez-vous à vos entraînements?

A+,

David.

Région Grenobloise

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7231
  • Remerciements reçus 1122
il y a 6 ans 11 mois #140428 par stam
Pour ma part, une fois les premiers entraînements passés sous des T° élevées avec taux d'humidité élevé, l'adaptation est assez bonne. J'évite simplement les séances de plus d'1h15-1h20 (càp) ou plus de 2h (vélo), quitte à en faire 2 dans la journée. Dans ce cas j'en fais une assez courte le matin, pour 3 raisons : le matin car température plus favorable, mais pas trop longue car manque de temps disponible et nécessité de récupérer avant la séance du soir.
Et puis boire, boire, boire... sans oublier de manger assez salé.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11143
  • Remerciements reçus 1150
il y a 6 ans 11 mois #140431 par albator83
Pas grand chose à vrai dire... même par 30-35 °C en fin d'aprem je supporte bien la chaleur.
Je me force juste à boire un peu/beaucoup plus, sans oublier la crème solaire dès que je pars pour des longues virée en montagne (cyclos comprises)... sinon ma peau de blond vénitien devient vite écarlate.
Sinon hier je me suis levé à 6h pour une sortie à jeun : dans le frais c'est sympa, mais pas possible de faire un Gimenez correct dans ces conditions (j'ai essayé une fois... bof bof :pafmur: ).

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2465
  • Remerciements reçus 226
il y a 6 ans 11 mois #140432 par papipop
Moi, les premières chaleurs ne m'ont jamais réussies. Je me suis pris des tirs mémorables en course lorsque les premières "vraies" chaleurs arrivaient. que ce soit en vélo ou en CAP...

Mais je dois reconnaître qu'après une ou deux longues sorties en vélo ou en CAP sous le cagnard, je m'adapte plutôt bien et si je fias gaffe à l'hydratation préalable aux courses ou aux séances d'entrainement, je m'en tire pas trop mal... Bon, il n'en demeure pas moins que j'optimise tout mon potentiel sous une flotte glacée du début à la fin de la course. Meme si je n'aime pas ça, j'ai l'impression que les réserves sont quasi inépuisables dans ces conditions....

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2838
  • Remerciements reçus 606
il y a 6 ans 11 mois #140434 par pasqup01
Un peu comme papipop, et ce n'est pas le moindre des paradoxes, j'ai beau détester la pluie-froide, les qqes fois où je m'y suis forcé j'ai eu de bons résultats (pour moi). Comme quoi cela devait encore moins aller aux autres et qu'il ne faut pas toujours se fier aux sensations.
A l'opposé, je me rends bien compte que je ne tire pas mon (modeste) potentiel dans la chaleur. Je limite dons les durées comme Stam
Le pire, les gros effort type cyclo montagnarde, passé 35°... ça c'est à chaque fois fini dans le camion de la sécurité civile... Du coup, en bon père de famille, j'ai rapidement arrêté les frais et je ne partirais plus dans ces conditions
Comme Albator, je privilégie en partant le matin à la fraîche (actuellement en bougeant un mon emploi du temps pro, je fais 1h - 1h30). C'est agréable mais je n'arrive pas à sortir les watts... :wonder:

Avant les enfants, j'y allais le soir, fin d'APM et j'y ai de bons souvenirs - sensations. C'était par contre délicat de s'endormir tôt le soir ...

"poi Dio creò la bicicletta perché l'uomo ne facesse strumento di fatica e di esaltazione nell'arduo itinerario della vita", Madonna Del Ghisallo

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1009
  • Remerciements reçus 153
il y a 6 ans 11 mois #140439 par david38
J'essais de réduire l'intensité en évitant les exercices type fractionné court mais de faire aussi des efforts en montant des petits cols (Placette, Clémencière, etc... autour de Grenoble) entre midi et deux ou en fin d'après-midi en rentrant du boulot, mais sans trop aller chercher le haut du cardio (en mode "gestion" en gros) pour essayer de m'habituer à la chaleur. J'ai l'impression que jusque ~ 30/32ºC, ça va, mais que ça devient beaucoup plus dur au-delà...

Région Grenobloise

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 10997
  • Remerciements reçus 1141
il y a 6 ans 11 mois #140442 par jfd_
Pour ma part, sur Toulouse, je modifie mes horaires. Si possible en privilégiant le matin car le soir c'est vraiment trop difficile de s'endormir après (en plus sur Toulouse, la température ne baisse pas vite et complique le sommeil: hier encore plus de 32°C à 20h00...). Si modification d'horaire pas possible, je me cantonne à des parcours ombragés mais du coup pour les exos, ce n'est pas terrible car l'ombre, c'est surtout le long du canal du midi (genre 15m de D+ en 15kilomètres :( ).

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1009
  • Remerciements reçus 153
il y a 6 ans 11 mois #140482 par david38
Merci pour vos réponses.
Si j'ai bien compris, il n'y a pas vraiment de méthode autre que quelques sorties douces pour habituer le corps à la chaleur. Ensuite c'est surtout en fonction de ses sensations. Tant qu'elles sont bonnes et qu'on est dans une zone de température qu'on tolère bien : Go! mais surtout rester très prudent pour ne pas se mettre sur le toit en cherchant à trop repousser ses limites...

Région Grenobloise

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.147 secondes
Propulsé par Kunena